Le poker en ligne: jeu ou addiction?

Publié: octobre 22, 2012 dans Débuter le poker
Tags:, , , ,

Phénomène de mode ou de société ? Le poker en ligne s’est imposé, au fil des années, sur internet. Et si ce jeu a du succès, cela ne doit rien au hasard. Il a fait l’objet d’un véritable engouement de la part des médias traditionnels (des émissions de télévision lui sont d’ailleurs consacrées). Des vedettes du show business, du cinéma et du sport s’affrontent dans des tournois télévisés. Des livres et des revues spécialisées lui sont consacrés. Du réel au virtuel, il n y a qu’un pas. Il était donc évident que le poker en ligne connaitrait le même succès que celui du monde réel.

Revers de la médaille, les joueurs invétérés ne parviennent plus à décrocher. Le poker en ligne devient très vite une drogue dont on ne peut se passer. L’espoir de décrocher le jackpot, d’emporter la mise est ce qui stimule en permanence les joueurs. Or, statistiquement, on a plus de chance de perdre que de gagner (tout au moins durablement…). C’est la même chose que lorsque vous jouez aux machines à sous dans les casinos, plus vous y jouez, plus vous pensez gagner mais à la fin des comptes, vous aurez perdus plus que ce que vous avez gagnés..Certains y laissent toutes les économies et s’endettent même espérant se refaire. Et c’est bien la que réside le piège, au poker on garde toujours un espoir, même minime, de faire fortune.

 

Le poker en ligne peut ainsi très vite devenir une addiction. Un bon conseil : si vous êtes accro à ce type de jeu, sachez-vous arrêter à temps (que vous ayez gagné ou perdu). Il faut, en effet, être capable de se fixer des limites et de s’y tenir. Les associations de joueurs anonymes sont de plus en plus sollicitées par des personnes qui souhaitent décrocher sans y parvenir. Le poker en ligne est beaucoup plus accessible que celui que l’on pratique dans les casinos. On peut y jouer sur différents supports (PC, tablette, Smartphone), à tout moment et ou que l’on se trouve. Cette facilité d’accès est un facteur qui accentue le mécanisme d’addiction.

Publicités

Les commentaires sont fermés.